poidssanscommentaires2018
Belle collaboration, Bien-être, Chronique Santé, Petits bouts de ma vie

Le poids ? Sans commentaires !

La semaine Le poids ? Sans commentaires ! se déroule jusqu’au 16 novembre. Une semaine pendant laquelle on nous invite à ne pas faire de commentaires sur le poids, le notre et celui des gens qui nous entourent. Si vous me connaissez, vous savez que c’est un sujet qui me touche beaucoup. D’ailleurs, cette semaine devrait se poursuivre tout au long de l’année…
Déjà petite, je ne faisais pas partie du moule. En vieillissant, j’ai appris à aimer mes courbes. De toute façon, avoir une ligne je ne connais pas ;-)  Avec les années, j’accorde beaucoup plus d’importance aux qualités de coeur que de corps. Et de toute façon avec le temps mon corps se transforme, de partout, le fait de vieillir me fait apprécier qui je suis autrement. Mon enveloppe se modifie, mais qui je suis comme personne, se bonifie. Oui, il y a des matins ou je me trouve vraiment ordinaire, mais je me ressaisie, parce que la beauté est si subjective et surtout n’a rien avoir avec mon tour de taille.
Le modèle de beauté qu’on nous propose dans les médias représentent MOINS de 5% de la population. Nous sommes toutes et tous différents, c’est ce qui nous rend beaux et uniques. De toute façon, si nous étions tous identiques, même taille, grandeur, couleur de cheveux, de yeux… Avouez que ce serait un peu monotone?
D’un autre côté, l’estime de soi est extrêmement important et tôt dans notre vie, cette estime se construit. Une statistique récente dit que tout près de 50% des adolescents entre 12 et 17 ans, ne sont pas satisfaits de leur apparence physique. C’est un sur deux. C’est maintenant autant les garçons que les filles. Je trouve ça tellement triste. Mais la bonne nouvelle est que ce sont les adultes entourant l’enfant, donc dans la majorité des cas les parents qui vont influencer l’estime de soi de leurs mousses. Inspiré par l’auteur du livre: « Ton poids on s’en balance » Catherine Senécal nous propose en quelques points comment faire pour être un modèle positif et ce dès la naissance des petits :

  • Il faut éviter tout commentaire sur l’apparence physique ou le poids de votre enfant. Tout comme on évite tout commentaire sur notre propre apparence physique ou notre poids.
  • Dites adieu aux régimes amaigrissants.
  • Ne jamais récompenser les enfants ou exercer la discipline par la nourriture.
  • Modifiez votre environnement afin qu’il devienne une « zone protégée » de la pression sociale.
    • pas de pèse-personne, magazines…
    • les réseaux sociaux, on s’éduque sur ce que nos enfants utilisent, on s’éduque, on en parle! C’est un lieu où l’intimidation se poursuit. 
    • fat talk, on ne parle pas d’une personne en la caractérisant par son poids. 
    • activités qui ne sont pas axées sur l’image.
    • Encourager l’activité physique.
    • S’assurer que les filles et les garçons sont sur un pied d’égalité. 
    • Ce que j’ai fait de bien cette semaine, assise autour de la table, j’ai discuté avec mes enfants d’estime de soi, d’image corporelle. Comme je le fais souvent d’ailleurs. Je leur ai demandé ce qu’ils aiment chez-eux, pas de leur apparence physique mais plutôt de leur personnalité. Qu’est-ce qui les rend uniques…. Je vous invite à faire l’exercice à la maison, vous verrez ça peut être étonnant et touchant d’entendre ce que nos amours ont à dire ;-)!

Prenez soin de vous :-) xxx

Saskia 

 

Previous Post Next Post

You Might Also Like