Bien58_Saskia et Geneviève
7Jours, Bien, Bien-être, Télévision

Slow sex …

Bonjour! J’espère que vous allez bien ;-)

J’écris ces mots alors que le soleil plombe à travers la fenêtre, il est chaud, il est bon. La neige fond sous ses rayons, ça sent le printemps. Je vous le confirme, c’est définitivement ma saison préférée, le renouveau, la renaissance, la nature, les couleurs… J’adore! C’est aussi une période de l’année…chaude pour les hommes et les femmes. Une période qui ravive les désirs et les rapprochements. Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle la saison des amours ;-)

Ces dernières années, on a vu émerger différents courants Slow: le slow life, le slow food, le slow travel…. et même le slow sex. Cette semaine, à Bien, Geneviève Marier sexologue, a fait l’éloge de la lenteur dans le sexe. 

C’est simple, le slow sex propose de ralentir et de revenir à soi. En d’autres termes,  de faire l’amour en pleine conscience. Moment présent, ici maintenant. Une douce sexualité qui ne fera qu’embellir notre quotidien et notre bien-être. 

La vision occidentale met l’accent sur la performance…Partout. Même dans la sexualité. Malheureusement, les modèles actuels présentent une sexualité mécanique orientée vers l’orgasme qui peut devenir monotone.

En fait, les dernières statistiques de Global Sex Survey de 2018 dit que seulement 14% des hommes et 16% des femmes se considèrent pleinement satisfait(e)s dans leur vie sexuelle. C’est peu.

Geneviève dans son bureau, reçoit en consultation, des hommes et des femmes qui présentent des insatisfactions ou des dysfonctions sexuelles qui nuisent à la santé sexuelle. Ce que l’on observe souvent c’est que le problème est fréquemment d’ordre psychologique. Simplement parce que le désir de performer est toujours présent. « En effet, on constate que les gens sont beaucoup dans leur tête, dans leur mental, préoccupé à juger, critiquer, comparer et analyser au lieu d’être dans leur corps. » Elle compare l’acte sexuel à un repas gastronomique, sentir, toucher, savourer.

En fait, notre plus grande responsabilité dans la sexualité pour être bien et, à notre meilleur, c’est d’être connecté à soi, à ce que l’on ressent dans notre corps. Si on n’y est pas, personne ne pourra y être à notre place. 

Les conseils de Geneviève:

Le toucher:

Pratiquez le toucher conscient. Variez les types de toucher. Regardez ce que vous faites, faites des pauses afin de ressentir et de revenir à vous-même.

Les mouvements: 

Prenez conscience de vos mouvements : Sont-ils restreints ou amples ? Quel espace je prends dans la sexualité ? Qu’en est-il de mon souffle (mouvement interne) ? Variez les rythmes, ralentissez pour mieux moduler et savourer.    

La communication: 

Nommez ce que vous ressentez dans votre corps. Gardez les yeux ouverts afin d’être connecté à l’expérience. Vivez le avec vous et avec l’autre. 

Finalement, prenons le temps de prendre le temps et savourer. Même dans la chambre à coucher. Aïe, aïe, c’est moi ou il fait chaud ;) Ceci étant dit, le mouvement slow a quelque chose de très attirant et dans toutes le sphères de notre vie. Tout va si vite. Ce que j’ai fais de bien cette semaine. J’ai ralenti. J’ai mis en mode « slow » ma liste de trucs à faire. Parce qu’elle est souvent trop longue et que je n’arrive même pas à l’a compléter. Parce que j’ai envie de savourer chaque instant et qu’il y a certaines choses que je peux remettre à demain…

Bonne semaine xxxx

Saskia

 

collaboration spéciale

collaboration spéciale

 

Previous Post Next Post

You Might Also Like