Saskia et Guillaume
Bien, Bien-être, Chronique Santé

Fais toi une belle vie !

Bonjour tout le monde! 

GuillaumeJ’espère que vous allez bien :-) Quand je dis bien, c’est bien dans tous les sens. Cette semaine, nous avons eu le grand bonheur de recevoir Guillaume Lemay-Thivierge, homme aux multiples chapeaux et doté d’une énergie incroyablement inspirante! 

« Fais-toi une belle vie » est le titre de son nouveau projet, la pièce de théâtre qu’il présente aux cotés de son amoureuse, sa fille et son meilleur ami, deviendra bientôt un film. Ce faire une belle vie, pour lui, c’est ça, s’entourer des gens qu’on aime, qui nous stimulent dans la vie et au travail. Se faire une belle vie, c’est aussi prendre soin de soi. 

 

 

Notre psychologue, Marc-André Dufour, est entièrement d’accord avec tout ça. Il dit aussi – Saskia et Marc-André

On prend soin de notre santé physique, mais qu’en est-il de notre santé mentale?

Il a aussi envie de nous aider à identifier et à surmonter les préjugés face à la psychothérapie :

  • C’est un signe de faiblesse ou de « folie »
    On est bon, on est fort, on est capable tout seul. « C’est pour les fous et de toute façon, les psys, c’est les plus fous de la gang alors ils ne peuvent sûrement pas m’aider »

La réalité – c’est un signe d’intelligence et une preuve de courage.

  • C’est du pelletage de nuage. 

« Ça change quoi de raconter qu’une fois quand j’étais petit, je me suis fais voler ma pelle dans le carré de sable »… « Si ma blonde m’a quitté et que j’ai perdu ma job, c’est pas un psy qui va me donner du travail et me trouver une conjointe! »

La réalité – nous parlons concrètement de notre monde intérieur et nous cherchons des moyens d’améliorer notre vie réelle ici et maintenant.

  • Je peux parler avec ma famille, mes amis, mon coiffeur… Je peux même parler avec mon chat…

La réalité - la psychothérapie, c’est beaucoup plus que seulement parler.

Actuellement, selon l’association canadienne de la santé mentale, une personne sur cinq a une maladie mentale. « L’important est de prendre soin de notre santé mentale et de consulter lors de certains déséquilibres qui font partie de la vie. Une personne qui traverse une période difficile depuis quelques mois qui affecte son sommeil, son humeur, son irritabilité et sa confiance en elle, est un exemple de santé mentale fragilisée. L’important est d’être attentif à nos signes de détresse et à ceux des personnes que nous aimons et de ne pas avoir honte de demander de l’aide. »

Guillaume nous a confié avoir déjà fait appel à un psychologue. L’expérience n’a pas été très concluante pour lui. Marc-André ajoute que c’est très important que ça clique avec l’intervenant, le processus sera nettement plus facile, agréable et positif. C’est là que je m’ouvre aussi. Ce que je fais de bien cette semaine, je partage avec vous combien consulter un psychologue dans certains moments de ma vie m’a énormément aidé. Dans des périodes plus dures ou des périodes où j’avais simplement besoin d’un regard extérieur pour m’aider à me recentrer, me retrouver. 

Prenez bien soin de vous :-) physiquement et mentalement xxxxx

 

 

Previous Post Next Post

You Might Also Like