Le menu
7Jours / Bien / Bien-être

Douce solitude …

Mon moment Bien de la semaine

Bonjour!

J’espère que vous allez bien :-) Je vous écris aujourd’hui en direct du restaurant. Je suis seule. Bon, pas tout à fait, il y a plein de monde autour. Mais tout de même, je suis seule à table. J’aime bien aller au restaurant en solo, ça l’air drôle à dire, mais pour écrire, lire mes dossiers on dirait que plus ça bouge autour plus je suis efficace. J’aime quand ça bouge. Pourtant, paradoxalement à ça, j’apprécie être seule à la maison. Il y a quelques années après ma séparation, c’était simplement possible. Juste de penser entrer dans une maison vide me donnait le vertige. Mais le temps passe et j’apprécie de plus en plus ces précieux moments. Parce que la solitude, c’est important. 

Cette semaine à Bien, on a reçu Debbie Lynch White, que j’ai aimé ma rencontre avec cette femme! Son livre « Faut qu’on se parle » est un pur bonheur. J’ai un faible pour les carnets de vie, ceux qui nous permettent d’en connaître plus sur la personne. Debbie se livre sans flaflas avec une authenticité charmante et une touche d’humour comme je les aime. Elle aborde nombreux sujets, sa jeunesse, sa famille, l’amour, l’amitié, le travail et aussi notre attachement aux réseaux sociaux et à notre « grrrrrrr » de téléphone intelligent qui nous fait perdre beaucoup de temps. Ça nous a inspiré le sujet de notre chroniqueur Jordan, un gars très connecté qui a fait l’exercice de se débrancher et a lu pour nous « Solitude» du journaliste Michael Harris. La solitude est devenue un tabou et sinon, elle est devenue comme un acte rebelle, inusité, hors norme. On passe notre temps à nous dire de prendre du temps pour soi dans des articles qu’on lit… sur Facebook ! 

Une étude a démontré qu’on touche notre cellulaire plus de 2700 fois par jour et que plusieurs personnes sont atteints de nomophobie, ça c’est le peur de perdre notre cellulaire. Ouf! En plus, une personne sur deux dort avec son téléphone. Je fais parti de cette catégorie…On apprend aussi que la déconnexion des autres est aussi essentielle que la connexion avec les autres pour le bonheur. 

Apprivoiser la solitude et le calme améliore nos relations avec les autres et avec nous-même. La solitude, le silence sont aussi une source inépuisable de créativité. Laisser le cerveau se promener librement, c’est lui permettre d’ouvrir des boîtes qu’il n’a pas l’habitude d’ouvrir parce qu’il est constamment surstimulé. Il fait des connexions différentes et est appelé à prendre du recul. Il a aussi besoin de faire le vide pour faire le plein. N’est-ce pas dans des moments de solitude que les grands de ce monde ont eu des éclairs de génie? 

Trucs pour favoriser le calme

1. Ranger son cellulaire la nuit

2. Moment de solitude à l’agenda

3. Dire non plus souvent

4. Accepter que rien faire est aussi faire quelque chose

5. Visualiser sa solitude

Ce que j’ai fais de bien cette semaine. Vous me voyez venir ;-) J’ai fermé mon téléphone, une première fois une heure. Une 2e fois 2 heures. Ainsi de suite et vous savez quoi, je n’ai rien manqué. Rien qui ne pouvait pas attendre. Je n’ai pas eu d’éclair de génie, mais un projet que je chéris prend de plus en plus forme. Je le bâtis lentement mais sûrement sans distraction… 

Bisous tout le monde!

À la semaine prochaine xxxxx

Ne manquez pas Bien tous les samedis à 10 h, à TVA
collaboration spéciale

collaboration spéciale