Qu'on les aime nos petites bêtes! | Saskia Thuot

Qu’on les aime nos petites bêtes!

Qu’on les aime nos petites bêtes!

Qu’on les aime nos petites bêtes! Voici comment retirer le maximum de votre relation avec votre animal.

Qu’on aime nos animaux ! Ils sont de véritables membres de la famille et ils nous accompagnent au quotidien en nous procurant un immense bonheur. Chez-nous l’arrivée de Pomme et plus tard son bébé Pépin est venue égayer notre foyer et à tous coups ils nous font sourire! Selon La Presse, en 2020, 28 % des familles québécoises auraient un chien et 31 % d’un chat. Cela donne plus de 3 millions de minous et pitous dans notre belle province. Le désir d’avoir un animal est donc quelque chose de bien présent. En ce sens, la pandémie nous aura fait réaliser à quel point ils sont importants et que parfois nous les prenons pour acquis.

Nous sommes plus heureux en général grâce à nos animaux chéris

Selon une étude publiée dans le journal britannique The Independent, le bonheur que procure avoir un animal de compagnie, nous rendrait beaucoup plus heureux en général et ceci augmenterait nos chances de
réussite dans la vie. Sans compter que l’affection qu’un animal nous apporte fait sécréter chez l’humain de la sérotonine… l’hormone du bonheur !

Mais pourquoi aimons-nous autant nos animaux? Et comment retirer le maximum de notre relation avec ceux-ci ? Pour répondre à ces questions, nous avons eu le plaisir de discuter avec Sylvain Lajoie, intervenant en zoothérapie et éducateur spécialisé chez Zoothérapie Québec.

Monsieur Lajoie, pourquoi un animal fait tant de bien chez l’humain ?

C’est le rapport émotionnel et à résonance affective que l’on a développé envers les animaux quand on était enfants. Comme toutes les bonnes choses de la vie, notre rapport aux animaux est encré dans nos souvenirs. C’est aussi un être vivant, alors il y a un aspect communicationnel et sensoriel très fort. En gros, c’est ce que l’animal nous rappelle de notre passé qui nous fait tant de bien. Voilà pourquoi certains adorent les animaux et d’autres moins.

Quelle est la différence entre un animal de compagnie et un animal de zoothérapie ?

C’est une différence importante à faire en effet. Lorsqu’on parle de zoothérapie, on parle d’une approche thérapeutique. Par exemple les chiens, qui s’adaptent le mieux à des lieux et des endroits étrangers. En zoothérapie, il y a une approche clinique et cela comprend plusieurs sources de stimulations cognitives. Par exemple, avec des personnes âgées qui souffrent de l’Alzheimer ou qui ont un problème de motricité. On peut aussi être simplement dans une stimulation affective et sensorielle. Quand on parle de zoothérapie, il y a aussi toujours un professionnel de la santé qui est avec le chien et le patient. C’est le chien qui assiste le professionnel de la santé dans son travail clinique, ce n’est pas le contraire. 

Pour un animal de compagnie qu’on a à la maison, on ne demande rien de précis à notre chien par exemple. On ne lui demande pas de nous soutenir dans nos humeurs ou nos états d’âme. On le considère comme un membre de la famille. Dans ce sens, il n’a pas de rôle particulier à tenir. Il vit sa vie de chien et notre bien-être avec cet animal est un bien-être de « proximité » et de relation familiale. Le chien en zoothérapie a une mission précise, comme les chiens Mira par exemple.

On les aime tellement nos animaux !

Mets-en ! J’ai deux belles chattes à la maison et elles me procurent un confort et une immense joie. Mais vous savez, une personne qui ne « trippe pas animal » aura autant de plaisir avec un casse-tête que nous avec notre animal de compagnie ou en écoutant de la musique. Oui l’animal a cette résonance, mais pour quelqu’un qui a de l’affection pour les animaux. Mais ce n’est pas pour tous, on le constate ici à Zoothérapie Québec. Certains détestent les animaux, voire le même chat qui moi me procure un grand bonheur !

On tient souvent nos animaux de compagnie pour acquis. On a d’ailleurs réalisé durant la pandémie à quel point ceux-ci étaient importants pour nous . Quels seraient vos conseils pour nous faire profiter pleinement de la présence de notre animal ?

Premièrement, c’est d’avoir un animal pour les bonnes raisons. Si notre animal ne vient que remplir des besoins égoïstes, l’animal s’adaptera, mais ne sera pas pleinement heureux. En ce moment avec la pandémie, les familles s’arrachent les chats et les chiens. Tous veulent un animal. Mais est-ce pour les bonnes raisons ? Il y aura une « après-pandémie » et cet animal sera toujours avec eux. Quelle sera sa fonction ? Est-ce que l’animal vient compenser un vide ? Sert-il de jouet pour les enfants ? L’animal a aussi, par exemple un chien, de grands besoins. La marche, c’est parfois jusqu’à 4-5 fois par jour, il faut écouter les besoins de notre animal et celui-ci nous le rendra bien.

En effet. Pas parce que nous souhaitons faire la « patate de divan sur Netflix » aujourd’hui que c’est ce que l’animal souhaite aussi. Nous devons répondre a à ses besoins aussi durant la journée. 

Exact. Par exemple si le chien n’a pas fait la marche pour faire ses besoins, mais qu’on veut passer la journée à le câliner, celui-ci ne sera pas réceptif. Il y a aussi l’aspect éducation du chien. Notre relation avec notre animal, source de bonheur ou boulet pour certains, dépend de l’éducation qu’on lui a donnée. Éduquez votre animal et répondez à ses besoins et celui-ci vous remerciera au centuple ! 

Un autre truc aussi, créer une routine avec votre animal. Les chats et les chiens sont des animaux de routine. Si vous avez une routine de vie saine avec votre animal, ceci le sécurisera et il sera ensuite encore plus disponible pour vous. Avec cette pandémie, on a perdu nos repères et une certaine routine, c’est la même chose pour eux. Le bonheur d’avoir un animal ne passe pas toujours par le jeu ou la stimulation, mais parfois par la simple présence. Je pense aux personnes âgées par exemple. Celles-ci n’ont pas la force de jouer avec leur animal, mais la présence de celui-ci rassure et fait du bien. Un animal donne une présence sociale.

Posez-vous aussi la question : est-ce que j’ai une relation avec mon animal ? Est-ce celui-ci n’a mon attention que lorsque j’arrive le soir après le travail, et ce durant quelques minutes ? Pour avoir tous les bienfaits d’un animal de compagnie, il faut avoir une relation continue avec son animal. L’animal est une bête sociale, comme nous. 

En traitement clinique de zoothérapie, quels sont les bienfaits que vous observez chez les patients?

L’éveil ! Dans tous les sens. Tant au niveau affectif, cognitif et moteur. Il n’est pas rare de voir une personne âgée avec peu de motricité, trouver le courage et le désir de se lever pour aller marcher quelques mètres avec le chien. C’est beau à voir ! En ce moment, avec ce qu’on vit c’est difficile pour plusieurs personnes en CHSLD, car elles ont perdu le contact avec l’animal qui les visitait et leur procurait tant de bien lors de nos visites. Ce contact avec l’animal les reconnecte avec un contexte de vie normale et les plonge dans des souvenirs positifs.

Merci beaucoup Monsieur Lajoie !

Pépin & Pomme, la mère et le fils!

 

Primeurs Concours Promo

Abonnez-vous à l'infolettre de Saskia pour ne rien manquer des nouveautés!
0
Panier
Votre panier est videRetour à la boutique
Calculate Shipping
<h1>15% de rabais</h1><br /><h2>juste pour vous</h2>
Inscrivez-vous à l'infolettre de Saskia (super plaisant, promis!) et obtenez un code promo de 15% lors de votre première commande en boutique sur tous les produits pour la maison!

*Ne s'applique par sur le Helight™ Sleep.

    Je m'abonne
    Non merci